Le projet architectural

La construction d’un lieu dévolu au séjour d’artistes, de chercheurs et d’écrivains est le principal chantier d’el-Atlal.

Pour ce projet, nous nous sommes associés au studio d’architecture AAU ANASTAS, un atelier installé en Palestine et ayant à cœur de mettre en valeur les savoir-faire et les matériaux locaux.

Les architectes ont élaboré un projet qui prend la forme de six dunes en pierres taillées, au sein desquelles s’articulent espaces de travail et lieu de résidence. L’ensemble dégage un sentiment d’ouverture, aménageant des transitions douces entre espaces intérieurs et paysages extérieurs. La disposition des dunes délimite des jardins intérieurs, qui mêleront verger, potager et espace de détente, en écho aux oasis.

Les qualités structurelles et thermiques de la pierre locale sont particulièrement adaptées au territoire, et ont fait de la construction minérale un élément essentiel du patrimoine palestinien. Pourtant, ces pratiques et les savoir-faire qui leur sont associés disparaissent progressivement. Aussi nous semble-t-il important de les faire perdurer par des mises en œuvre innovantes qui s’appuient sur des techniques de modélisation et de fabrication numériques récentes.

Ce travail sera mené par le département de recherches SCALES au sein d’AAU ANASTAS.

 

LE PROTOTYPE

En décembre 2016, grâce aux fonds participatifs récoltés en 2015, aux financements de Campus France et du Consulat Général de France à Jérusalem (bourse Al-Maqdissi) et à ceux propres du département SCALES et GSA (Paris-Malaquais), un prototype de dune à échelle 1 a été construit sur le terrain d’el-Atlal afin d’en tester les propriétés.

La dune qui en a résulté pourrait faire l’objet d’une exploitation de la part des résidents de l’édition 2017.

 

prototype_dune1
photographie ©Mikaela Burstow pour AAU ANASTAS